Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > Objectif rachat pour l’Italie

Objectif rachat pour l’Italie

Depuis 10 ans, et sa victoire en Coupe du Monde 2006, l’Italie déçoit. Éliminé par le Costa Rica à la Coupe du Monde 2014, la Squadra Azzurra aura cœur à se faire pardonner par ses supporters cet été.  

L’Entraineur: Antonio Conte. Ancien milieu défensif de la Juventus pendant 12 ans, l’italien est désormais entraîneur depuis 10 ans. Après plusieurs clubs italien dont la Juve, Conte est sélectionneur de l’Italie depuis 2014, mais plus pour longtemps. En effet, il a annoncé début avril qu’il quitterait  la Squadra Azzurra après l’Euro pour entraîner Chelsea. Pas la meilleure façon de débuter l’Euro.

La liste des 23: Gardiens : Gianluigi Buffon (Juventus), Salvatore Sirigu (Paris), Federico Marchetti (Lazio)
Défenseurs :
Andrea Barzagli (Juventus), Leonardo Bonucci (Juventus), Giorgio Chiellini (Juventus), Angelo Ogbonna (West Ham)
Milieux :
Marco Parolo (Lazio), Thiago Motta (Paris), Alessandro Florenzi (Roma), Emanuele Giaccherini (Bologne), Daniele De Rossi (Roma), Stefano Sturaro (Juventus)
Attaquants :
Antonio Candreva (Lazio), Federico Bernardeschi (Fiorentina), Stephan El Shaarawy (Roma), Matteo Darmian (Manchester United), Mattia De Sciglio (Milan),  Simone Zaza (Juventus), Éder (Inter), Lorenzo Insigne (Naples), Graziano Pellè (Southampton), Ciro Immobile (Torino)

Le joueur clé: Gianluigi Buffon. Agé de 38 ans et avec 157 sélections au compteur, c’est le symbole de la Squadra. Imposant, efficace dans sa cage, propre à la relance et très expérimenté, le portier italien est considéré par beaucoup comme le meilleur à son poste au monde et de l’histoire. Du haut de son mètre quatre-vingt-onze et de son aura époustouflante, il espère bien emmené les siens vers un sacre continental, après le mondial de 2006. 10 ans après, le rêve paraît fou mais il est entièrement réalisable pour le portier qui dispute peu-être sa dernière grande compétition.

Le calendrier: Belgique le 13 juin, Suède le 17 juin, Irlande le 22 juin

L’histoire la sélection: La sélection Italienne occupe une grande partie de l’Histoire du football mondial. En effet, avec quatre étoiles sur le maillot, en plus d’un Championnat d’Europe et d’une médaille d’Or aux Jeux Olympiques, la sélection détient aujourd’hui un beau palmarès. L’histoire d’amour entre l’Italie et le football commence dès les années 1930, durant lesquelles la sélection remporte déjà ses deux premières Coupe du Monde. Le premier trophée sur la scène internationale est obtenu en 1934 sur ses terres.  Sur leurs terres, les Italiens font vibrer leurs supporters avec une victoire en finale 2-1 contre la Tchèquoslovaquie. Quatre ans plus, tard en 1938, la Coupe du Monde se déroule en France, le voisin. Mais c’est bien les Italiens vont remporter leur deuxième Coupe du Monde d’affilée! Face à la Hongrie, les Italiens l’emportent assez largement (4-2) et s’impose comme la nation n°1 du football. Entre ces deux Coupe du Monde remportées, la sélection Italienne a glané un autre titre, qui est la première place aux Jeux Olympiques de 1936. Ensuite, plusieurs années passent et on n’entend plus trop parler de l’Italie au premier plan du football international. Mais les Italiens vont se relever en 1968, lors de leur première participation à un Championnat d’Europe, qui, de plus, se déroule chez elle. Dans une compétition qui se débute en demi-finale, l’Italie joue l’URSS pour son premier match et se qualifie grâce à un tirage au sort car le score était de 0-0. La finale oppose l’Italie à la Yougoslavie, vainqueur de l’Angleterre au tour précédent. Une fois encore, la Squadra Azzura termine ce match sur un score nul (1-1).Mais cette fois, l’issue de se jouera pas à pile ou face, mais il y aura un match retour que les Italiens remporteront 2-0.
Il faudra ensuite attendre 14 ans et la Coupe du Monde 1982, pour remporter un nouveau trophée. Pourtant, le début n’était pas vraiment propice à un tel dénouement. En effet, les Italiens terminent le premier tour de la compétition avec trois matchs nuls, qui les qualifiaient tout de même pour le second tour. Il s’agit alors à nouveau d’une phase de groupe, composé chacun de trois équipes. Les Italiens héritent du Brésil et de l’Argentine, tenant du titre. Il parviennent contre toute attente à remporter leurs deux rencontrent et qui se qualifient donc pour les demi-finales. Ils retrouvent alors les Polonais qui ne leurs posent pas de problème, puisque la sélection Italienne l’emporte 2-0. Pour la finale, pour les Italiens, il faut de défaire de l’Allemagne de l’Ouest, tombeuse de la France au tour précédent dans les circonstances litigieuses qu’on connait. Mais l’Italie vengera la France en remportant le trophée tant convoité grâce à sa victoire 3-1. Après les finales perdus à la Coupe du Monde 1994 et au Championnat d’Europe 2000, on retrouve l’Italie en 2006 lors de la Coupe du Monde en Allemagne. Elle se vengera de sa finale perdue de 2000 face à la France en retrouvant les Bleus en finale et en gagnant aux tirs aux buts. Depuis ce moment de gloire, le football italien a perdu un peu de sa splendeur aujourd’hui. En effet, malgré une finale perdue face à l’Espagne à l’Euro 2012, les résultats de la sélections italienne sont en demie teinte. La preuve lors des deux dernières Coupe du Monde 2010 et 2014 où les Italiens sont sortis par la petite porte en se faisant éliminer dès les phases de groupe. 

Laisser un commentaire

Top