Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > L’Irlande, pas la meilleure équipe mais les meilleurs supporters

L’Irlande, pas la meilleure équipe mais les meilleurs supporters

En revenant en France, les Irlandais vont forcement penser au match Irlande-France des barrages de la Coupe du Monde 2010, perdu en prolongation après après la fameuse main de Thierry Henry. D’autant plus que les Irlandais pourraient recroiser la France en huitièmes de finale si ils arrivent à finir meilleur troisième. Et portés par leurs supporters extraordinaires, les Irlandais pourraient aller loin!

Entraineur: Martin O’Neill. De nationalité nord-irlandaise, le rival du nord de l’ile, Martin O’Neill  est pourtant bien le sélectionneur de la République d’Irlande. Après avoir joué à Nottingham Forest et Manchester City, il se reconvertie comme entraineur. Il côtoie les bancs de Leicester, Glasgow et Aston Villa avant de devenir sélectionneur de l’Irlande en 2013 en remplacement de Trapattoni. Pour l’anecdote, il est le frère de Michael O’Neill, l’actuel sélectionneur de l’Irlande du Nord!

Liste des 23: Gardiens: Shay Given (Stoke/ANG), Darren Randolph (West Ham/ANG), Keiren Westwood (Sheffield Wednesday/ANG/D2)
Défenseurs:
(Burnley/ANG/D2), Robbie Brady (Norwich/ANG)Seamus Coleman (Everton/ANG), Cyrus Christie (Derby County/ANG/D2), Ciaran Clark (Aston Villa/ANG), Richard Keogh (Derby County/ANG/D2), John O’Shea (Sunderland/ANG), Shane Duffy (Blackburn/ANG/D2), Stephen Ward (Burnley/ANG/D2), Robbie Brady (Norwich/ANG)
Milieux:
Aiden McGeady (Sheffield Wednesday/ANG/D2), James McClean (West Bromwich Albion/ANG), Glenn Whelan (Stoke/ANG), James McCarthy (Everton/ANG), Jeff Hendrick (Derby County/ANG/D2), David Meyler (Hull/ANG/D2), Stephen Quinn (Reading/ANG/D2), Wes Hoolahan (Norwich/ANG), Jonathan Walters (Stoke/ANG)
Attaquants:
Robbie Keane (Los Angeles Galaxy/USA), Shane Long (Southampton/ANG), Daryl Murphy (Ipswich/ANG/D2)

 Le joueur clé: Shane Long. International irlandais depuis près de 10 ans, il est depuis 2014 est un élément indiscutable de Southampton. Il compte 61 sélections pour 15 buts et permettra peu-être à l’Irlande de marquer quelques buts dans un groupe très compliqué on l’on voit mal les Irlandais se qualifier pour le deuxième tour.

 Le calendrier: Suède le 13 juin, Belgique le 18 juin, Italie le 22 juin

L’histoire de la sélection: La République d’Irlande est Née en 1924, peu après la fin de la guerre d’indépendance contre l’Irlande du Nord. D’abord baptisée « Etat libre d’Irlande » jusque en 1936, elle prend le nom de « l’Eire », à partir de 1937. Elle participe alors aux tours préliminaires pour la qualification en Coupe du Monde mais ne prévient pas à se qualifier. En 1953, l’Eire est rebaptisée République d’Irlande et commence à gagner certains matchs. Mais la sélection doit attendre 1988 pour se qualifier pour la première fois a un grands tournois international. Après l’Euro 1988, elle participe aux Coupes du monde de 1990, dont elle atteint les quarts de finale, et 1994.
Après un trou générationnel, les Irlandais se qualifient pour la Coupe du monde 2002 puis à l’Euro 2012, sans réussir à aller plus loin. Pour l’Euro 2016, l’Irlande hérite de l’Allemagne, la Pologne, l’Ecosse, la Géorgie et Gibraltar. Elle finit finalement 3ème après avoir pourtant battu l’Allemagne au match retour à Dublin après avoir fait match nul à Berlin. En barrages, les Greens Boys jouent contre la Bosnie et s’imposent 3-1 sur l’ensemble des deux matchs. Ils se qualifient donc pour leur deuxième Euro de suite.

Laisser un commentaire

Top