Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > Les vikings islandais à l’abordage de l’Euro

Les vikings islandais à l’abordage de l’Euro

Qualifiée pour la première fois de leur histoire à une compétion internationale, l’Islande a sans aucun doute été l’équipe qui a le plus crée la surprise lors des qualifications, en terminant leader de son groupe devant la République Tchèque, la Turquie et les Pays-Bas.

Entraineur: Lars Laerback. De nationalité suédoise et ancien selectionneur de son pays d’origine, il a réalisé un exploit en qualifiant l’Islande pour l’Euro. Il a réussit à souder ses joueurs, qui jouent souvent dans des championnats de seconde zone, et a terminé en tête de son groupe après avoir battu les Pays-Bas à l’aller et au retour. Il est prévu qu’il laisse sa place à son adjoint et Heimir Hallgrímsson au terme de l’Euro.

La liste des 23: Gardiens: Hannes Halldorsson (Bodo/Nor), Ögmundur Kristinsson (Hammarby IF/Suè), Ingvar Jonsson (Sandefjord/Nor)
Défenseurs: Birkir Mar Saevarsson (Hammarby IF/Suè), Ragnar Sigurdsson (FK Krasnodar/Rus), Kari Arnason (Malmö FF/Suè), Ari Freyr Skulason (Odense BK/Dan), Haukur Heidar Hauksson (AIK/Suè), Sverrir Ingi Ingason (Lokeren/BEL), Hördur Björgvin Magnusson (Cesena/Ita), Hjörtur Hermannsson (IFK Göteborg/Suè)
Milieux de terrain: Aron Einar Gunnarsson (Cardiff City/PdG), Emil Hallfredsson (Udinese/Ita), Birkir Bjarnason (FC Bâle/Sui), Johann Berg Gudmundsson (Charlton Athletic/Ang), Gylfi Sigurdsson (Swansea City/PdG), Theodor Elmar Bjarnason (AGF/Dan), Runar Mar Sigurjonsson (GIF Sundsvall/Suè), Arnor Ingvi Traustason (IFK Norrköping/Suè)
Attaquants: Eidur Gudjohnsen (Molde FK/Nor), Kolbeinn Sigthorsson (FC Nantes/Fra), Alfred Finnbogason (FC Augsburg/All), Jon Dadi Bödvarsson (FC Kaiserslautern/All)

Le joueur clé: Kolbeinn Sigthorsson. Très critiqué au FC Nantes ou n’a marqué que trois buts cette saison, l’Islandais est un joueur important en équipe nationale. En effet, il a été titularisé pour chacun des 10 matchs de qualification et a largement contribué à la qualification de son pays. Le Nantais impose sa carrure et son sens du but avec son pays, et pourrait bien être celui qui qualifira son équipe pour le deuxième tour. Il est notamment devenu, en 2015, le deuxième meilleur buteur en équipe nationale avec 35 buts, derrière le taulier Gudjohnsen, joueur de 37 ans présent depuis 20 ans en sélection. Sigthorsson aura probablement la volonté de montrer à la Ligue 1, où ses performances ont été très mitigées, les qualités et le rôle qu’il peut assumer.

Le calendrier: Portugal le 14 juin, Islande le 18 juin, Autriche le 22 juin

L’histoire de la sélection: Le premier match de la sélection islandaise remonte à 1946, soit 2 ans après l’indépendance du pays. Elle prendra part à sa première campagne qualificative pour la Coupe du Monde de 1958 et celle pour l’Euro en 1962. S’ensuit une longue période de cycles où les campagnes de qualifications portent très mal leur nom et permettent plutôt à l’Islande de se situer vis-à-vis des autres nations européennes. La mondialisation footballistique réduit cependant les écarts entre les sélections historiques du continent et la sélection insulaire, dont les joueurs s’exportent de mieux en mieux. L’arrivée de la technologie du foot indoor permet au foot d’être pratiqué 12 mois par année, plutôt que 6 auparavant, et le pays se lance dans la formation.
À l’approche des années 2000, sous l’ère du sélectionneur Logi Ólafsson, l’Islande est capable de tenir tête sur 90 minutes à des équipes supérieures sur le papier, et se rapproche de plus en plus des places qualificatives pour les compétitions européennes. L’Euro 2000 lui échappera de peu, tout comme les barrages de l’Euro 2004. Si les années suivantes sont moins bonnes, l’Islande revient en force en 2011 avec l’arrivé de Lars Laerback. Les islandais arrivent jusque en barrages de la Coupe du Monde 2014, ou il faudra attendre les dernière minute du match retour face à la Croatie (0-0, 2-0) pour les voir perdre l’espoir d’honorer leur pays au Brésil. Mais ce n’est que partie remise car les Islandais réalisent presque un sans-fautes lors des qualifications à l’Euro 2016 et valident leurs billets pour la France les premiers le 6 sepembre 2015.

 

Laisser un commentaire

Top