Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > L’Irlande du Nord, dans l’ombre de Georges Best

L’Irlande du Nord, dans l’ombre de Georges Best

Qualifiés pour la première fois pour un Euro, les Nords-Irlandais arrivent meconnus en France et vont tant bien que mal essayer de se frayer un chemin dans un groupe difficile avec l’Allemagne, la Pologne et l’Ukraine.

Entraineur: Michael O’Neill. Ancien international Nord-Irlandais, ce milieu de terrain a joué dans une dizaine de club du Royaume-Uni avant de devenir entraineur aux Shamrocks Rovers, club irlandais, entre 2008 et 2011. Il est desormais selectionneur de l’Irlande du Nord depuis 2011. Pour l’anecdote, il n’est autre que le frère de Martin O’Neill, le selectionneur de la République d’Irlande!

Liste des 23: Gardiens de but : Mannus (St Johnstone), McGovern (Hamilton), Carroll (Notts County)
Défenseurs : Cathcart (Watford), J Evans (West Brom), McAuley (West Brom), McCullough (Doncaster), McLaughlin (Fleetwood), Hodson (MK Dons), Hughes (Melbourne City), McNair (Manchester United), Baird (Derby County)
Milieux : Davis (Southampton), Norwood, (Reading), C Evans, (Blackburn Rovers), Ferguson (Millwall), Dallas (Leeds United), McGinn (Aberdeen), Ward (Nottingham Forest)
Attaquants : K Lafferty (Norwich City), Washington (QPR), Magennis (Kilmarnock), Grigg (Wigan Athletic)

Joueur clé: Steven Davis: Milieu de terrain de 31 ans, il est un élément essentiel de Southampton, avec qui il a accroché la qualification en Ligue Europa cette saison. Capitaine de l’Irlande du Nord depuis 10 ans, il a permis à son équipe de réaliser son rêve en marquant deux buts contre la Grèce pour qualifier son pays à l’Euro grâce à une victoire finale 3-1.

Le calendrier: Pologne le 12 juin, Urkaine le 16 juin, Allemagne le 21 juin.

L’histoire de la sélection: L’Association irlandaise de football est fondée en 1880. À cette date, l’Irlande du Nord n’existe pas encore, et la totalité de l’île d’Irlande fait encore partie du Royaume-Uni. Le premier match officiel de l’équipe d’Irlande (représentant la totalité de l’île) fut joué le 18 février 1882, contre l’Angleterre. Cela se solda par une écrasante défaite 13 buts à 0, ce qui constitue la plus large défaite de l’Irlande du Nord, héritière de cette première équipe irlandaise. En 1958, l’équipe se qualifie pour la Coupe du Monde et réalise sa meilleure performance, en atteignant les quarts de finale ou elle pert contre la France de Just Fontaine.
Elle retourne ensuite aux Coupes du Monde 1982 et 1986 mais ne passe pas les groupes. En revanche Georges Best, international de 1964 à 1977 et joueur le plus connu de l’histoire de la sélection, ne dispute jamais une Coupe du Monde. En 1986 et 2016, l’Irlande du Nord ne dispute jamais une compétition internationale. Mais grâce à sa victoire 3-1 sur la Grèce le 8 octobre 2015, l’équipe se qualifie enfin pour un Euro. Sans joueurs resortant vraiment du lot mais avec un gros collectif les Verts et Blancs tenteront de faire mentir les pronostics qui les voit deja avoir perdu leurs trois matchs.

 

 

 

One thought on “L’Irlande du Nord, dans l’ombre de Georges Best

Laisser un commentaire

Top