Vous êtes ici
Accueil > Football > L’Iran, déjà content d’être là

L’Iran, déjà content d’être là

Quand on entend parler de l’Iran, c’est généralement plus au rayon des relations diplomatiques que pour ces exploits sportifs. Pourtant, les voila qualifiés pour leur 5ème phase finale de Coupe du Monde, grâce à l’excellent travail de leur sélectionneur, le Portugais Carlos Queiroz

L’histoire de la sélection: Peu connue du grand public, l’équipe d’Iran est pourtant une place forte sur le continent asiatique. En effet, elle a remporté la Coupe d’Asie des nations à trois reprises, en 1968, 1972 et 1976 et a honoré en 2015 sa 13ème participation, en 16 éditions. Le joueur ayant marqué l’histoire de la sélection iranienne est sans aucun doute Ali Daei, qui est entré dans l’histoire du football en tant que premier joueur à avoir franchi la barre des 100 buts inscrits en sélection nationale, en novembre 2004. Ayant arrêté le football en 2006, après 13 ans en sélection et 108 buts marqués, il devance toujours aujourd’hui le Hongrois Puskás (84 buts) et Cristiano Ronaldo (81). En Coupe du Monde, les Blanc et Rouge se sont qualifiés à cinq reprise en Coupe du Monde (en 1978, 1998, 2006 et 2014), mais n’ont jamais franchi le premier tour. Et, sauf miracle, il semble très compliqué pour l’Iran d’aller plus loin que les groupes cette année, quand on sait qu’ils affronteront l’Espagne, le Portugal et le Maroc. Comme on dit, l’important, c’est de participer.

Le joueur clé: Sardar Azmoun. Recruté par le Rubin Kazan alors qu’il n’a que 17 ans, l’iranien a attiré l’intérêt des plus grands en 2014, quand Arsenal fait une offre de 2,5M pour le jeune joueur. Il reste finalement en Russie pour faire ses gammes ou il joue lors de certains matchs de Ligue Europa. Chef de file de la sélection perse, il va déjà disputer cette année sa deuxième Coupe du Monde, après celle de 2014. Et pour lui qui est déjà en Russie depuis 5 ans, il sera quasiment à domicile, puisqu’il jouera le match face à l’Espagne dans son stade de Kazan. Une chose est sûre, le bijou iranien n’aura pas peur de se mesurer face à Ramos ou Pepe.

La liste des 23: Gardiens: Alireza Beiranvand (Persepolis), Rashid Mazaheri (Zob Ahan), Amir Abedzadeh (Maritimo)
Défenseurs: Ali Gholizadeh (Saipa), Majid Hosseini (Esteghlal), Milad Mohammadi (Akhmat Grozny), Mohammad Khanzadeh (Padideh), Morteza Pouraliganji (Alsaad), Pejman Montazeri (Esteghlal), Ramin Rezaeian (Ostende), Roozbeh Cheshmi (Esteghlal)
Milieux: Ehsan Haji Safi (Olympiacos), Karim Ansarifard (Olympiacos), Masoud Shojaei (AEK Athens), Mahdi Torabi (Saipa), Omid Ebrahimi (Esteghlal), Saeid Ezatolahi (Amkar Perm)
Attaquants: Alireza Jahanbakhsh (AZ Alkmaar), Ashkan Dejageh (Nottingham Forest), Mahdi Taremi (Al-Gharafa), Reza Ghoochannejhad (Heerenveen), Saman Ghoddos (Ostersunds), Sardar Azmoun (Rubin Kazan), Vahid Amiri (Persepolis)
Le sélectionneur: Carlos Queiroz

Le pronostic de l’Actu Sport: Éliminé au premier au tour

Crédit Photo: AFP

Top