Vous êtes ici
Accueil > Football > Equipe de France > La France veut aller au bout: découvrez les 23 Bleus qui iront en Russie

La France veut aller au bout: découvrez les 23 Bleus qui iront en Russie

Finaliste de l’Euro 2016, l’Equipe de France de Didier Deschamps vise au moins les demi-finales lors du Tournoi en Russie. Un objectif clairement abordable, tant la nouvelle génération française est talentueuse, avec notamment les jeunes Mbappé et Dembélé, accompagné par un Griezmann en sommet de sa forme

L’histoire de la sélection: Comme dans nos autres présentations, On aurait pu vous raconter toute l’histoire de l’Equipe de France, du premier match en 1904 face à la Belgique, jusqu’à la victoire en finale de la Coupe du Monde 1998 face Brésil, en passant bien sûr par les victoires aux Euros 1984 et 2000. Mais plutôt que de raconter ce que tout le monde sait déjà, voici la présentation des 23 joueurs de l’Equipe de France

Le joueur clé: Antoine Griezmann. Formé en Espagne à la Real Sociedad car les clubs français ne voulaient pas de lui, le natif de Mâcon a pris une belle revanche. Après des débuts difficiles, il devient un des leaders de l’attaque de la Real à partir de la saison 2012-2013. La France le découvre en 2013, lors du match contre l’Olympique lyonnais durant les barrages de Ligue des champions. Il marque d’une reprise de volée lors du match aller (0-2) et offre une passe décisive, permettant à la Real Sociedad de se qualifier. Au terme de cette saison, il marque 20 buts et délivre 5 passes décisives en 50 matchs et il est sélectionné pour la Coupe du monde 2014. Transféré ensuite à l’Atlético Madrid, il a pris une dimension internationale depuis, avec une 3ème place au Ballon d’Or en 2016. Meilleur buteur de l’Euro 2016 avec 7 réalisations, il est depuis le leader incontesté de l’Equipe de France, ou il a déjà marqué 19 buts en 51 sélections.

Les gardiens de buts: 

Hugo Lloris (Tottenham): Pendant la Coupe du Monde, le capitaine des Bleus va atteindre le cap des 100 sélections. Inutile de dire qu’il sera le vrai patron en Russie, même si ses détracteurs lui trouvent un coté trop introverti. Présent en Equipe de France depuis 2008, le Niçois est présent depuis 10 ans avec les Tricolores, et à tout connu, du fiasco de Knysna à la finale de l’Euro 2016. Déjà le gardien le pus capé en Equipe de France, il pourrait battre des records s’il continue de durer avec les les Bleus.

Steve Mandanda (Olympique de Marseille): Arrivé en Equipe de France quelques mois avant Lloris, à l’occasion de l’Euro 2008, le congolais de naissance était parti pour devenir le titulaire de l’Equipe de France après l’Euro, mais ses mauvaises performances lui ont rapidement coûté sa place. Présent aux Euros 2012 et 2016, et à la Coupe du Monde 2010, il ne compte que 26 sélections en 10 ans, du fait de ses blessures et de ses performances médiocres en Bleu. Pourtant, il a été élu meilleur gardien de Ligue 1 à 5 reprises. Dommage pour ses rendez vous manqués avec l’Equipe de France.

Alphonse Aréola (Paris SG): Souvent moqué pour ses sorties manqués la saison dernière avec le PSG, Aréola a réalisé de bien meilleurs matchs cette année, ou il ne s’est pas trop fait remarqué. En Bleu, il a été appelé durant la majorité de la campagne de qualifications à la Coupe du Monde, mais n’a jamais disputé de match.

Les défenseurs:

Djibril Sidibé (AS Monaco): Formé à Troyes, dans sa ville de naissance, Sidibé était très incertain dans la liste de Didier Deschamps, à cause d’une blessure contracté face au Paris SG en avril. Finalement appelé, il est bien parti pour être titulaire pendant la Coupe du Monde. A 25 ans, le monégasque compte 16 sélections avec les Bleus, pour un but marqué en juin dernier face à l’Angleterre.

Benjamin Pavard (vfB Stuttgart): C’est  l’une des surprises de la liste. Jamais, avant sa sélection en novembre 2017, on aurait pu penser voir cet ancien lillois dans la liste. Mais, alors que beaucoup pensaient voir Mathieu Debuchy dans cette liste, le joueur de Bundesliga a finalement été appelé. Un choix finalement logique pour Didier Deschamps, qui a respecté sa liste des sélectionnés de mars.

Raphael Varane (Real Madrid): Il n’a que 25 ans, mais fait partie des joueurs les plus expérimentés du groupe. Appelé pour la première en 2012, lors du premier match de Didier Deschamps, il n’a plus quitté le groupe depuis, sauf lors de ses blessures, comme à l’Euro 2016, ou il manque l’événement à cause d’une déchirure quelques semaines avant. Mais si ses problèmes musculaires l’épargne, il devrait être le patron des Bleus en Russie. Si il gagne une quatrième Ligue des Champions samedi face à Liverpool, il deviendra l’un des français les plus titrés en Coupe d’Europe.

Samuel Umtiti (FC Barcelone): L’ancien lyonnais n’est pas prêt d’oublier ses premières sélections en Equipe de France! En effet, alors qu’il n’était pas dans la liste des 23 pour l’Euro 2016, les forfaits successifs de Raphael Varane, de Jérémy Mathieu et la suspension pour « dopage » de Mamadou Sakho lui permettent d’intégrer le groupe. Titulaire en quart de finale de l’Euro suite à la suspension de Rami, il enchaîne la demi-finale et la finale, et ne peut empêcher la frappe d’Eder à la 110ème minute de la finale. En Russie, il devrait être dans le 11 de départ avec Varane.

Adil Rami (Olympique de Marseille): Appelé pour la première fois en Bleu en 2010, il dispute l’Euro 2012 comme titulaire mais fini par disparaître de la circulation, à cause de son faible temps de jeu en 2013. Rappelé en temps que joker médical pour l’Euro 2016, il joue les trois matchs de groupes ainsi que le huitième de finale face à l’Irlande, ou il est suspendu. 2 ans plus tard, il profite de la blessure de Laurent Koscielny, et de sa bonne saison avec Marseille pour être à nouveau appelé en Russie.

Presnel Kimpembé (Paris SG): Sélectionné pour la première fois en octobre 2016 en raison d’une pluie de forfaits en défense, il profite de son bon temps de jeu au PSG cette saison pour être rappelé régulièrement depuis un an. En mars dernier, il dispute ses premières minutes en Bleu face à la Russie.

Benjamin Mendy (Manchester City): Appelé par Didier Deschamps en mars 2017, alors qu’il va être sacré champion de France avec Monaco, il n’a le temps de jouer que 4 matchs en Bleu avant de se blesser gravement d’une rupture des ligaments croisés, à la fin du mois de septembre. Après une longue incertitude, il est finalement convoqué dans les 23 pour la Coupe du Monde, alors qu’il n’a pu jouer qu’une trentaine de minute avec City depuis sa blessure. Aura-t-il la condition physique pour être titulaire en Russie?

Lucas Hernandez (Atlético Madrid): Sélectionné dans toutes les catégories de jeunes en Equipe de France, il hésite pourtant à demander sa naturalisation espagnole, car il n’a pas de nouvelle de l’Equipe de France A. Mais, a cause d’un casier judiciaire, pour une altercation nocturne avec sa compagne, la demande est retardé, et Didier Deschamps fini avec les Bleus par l’appeler en mars, puis le préfère à Lucas Digne dans la liste des 23. Il déclare avoir accepté sans hésitation.

Les milieux de terrains: 

N’Golo Kanté (Chelsea): L’infatigable milieu de terrain sera un atout de poids pour l’Equipe de France. Champion d’Angleterre en 2016 avec Leicester et en 2017 avec Chelsea, il a aussi été élu meilleur joueur de Premier League en 2017. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs récupérateurs de la planète, couvrant toute la pelouse lors d’un match, enchaînant tacles, pression défensive, interception et faute intelligente.

Steven Nzonzi (FC Séville): C’est la grosse surprise de Deschamps. Lui qui n’a pas été retenu au PSG quand il était jeune, et a galéré entre la Normandie et Amiens, avant de signer pro en Angleterre, ne s’attendait probablement pas à aller en Russie. Révélé à 30 ans à Séville, il a été préféré à Adrien Rabiot, pour son profil plus défensif.

Corentin Tolisso (Bayern Munich): Formé à Lyon, le français décide de signer en 2017 au Bayern de Munich, et prend le risque d’être sur le banc, et donc de ne pas joueur la Coupe du Monde. Finalement, Tolisso s’impose tout de suite et a disputé 35 matchs avec le Bayern cette saison, pour 10 buts. En Equipe de France, il aura plus de mal a être titulaire pour la Coupe du Monde, barré par Paul Pogba, N’Golo Kanté, et Blaise Matuidi.

Paul Pogba (Manchester United): L’homme qui valait 105 millions d’euros reste un cadre de l’Equipe de France, avec ses 51 sélections. Même si il réalise des performances mitigés en club, il est incontournable dans le 11 de Didier Deschamps depuis la Coupe du Monde au Brésil. Il fait d’ailleurs parti du cercle réduit les joueurs de l’Equipe de France actuelle à avoir déjà marqué en Coupe du Monde, avec Matuidi et Giroud.

Blaise Matuidi (Juventus): Appelé régulièrement en Equipe de France depuis 2010, le joueur passé par l’ESTAC de Troyes, l’AS Saint Etienne et le Paris SG continue d’impressionner avec la Juventus à 31 ans. Joueur de base de Didier Deschamps, il devra tout de même continuer à fournir de grosses performances si il veut être titulaire en Russie, car la concurrence au milieu de terrain est très importante.

Les attaquants:

Thomas Lemar (AS Monaco): Auteur d’une très grosse saison l’année du titre avec Monaco, il marque un doublé avec les Pays Bas en août et se fait remarquer par les plus grands clubs européens. Mais il reste finalement à Monaco, et ne confirme pas sa première bonne saison, avec seulement 2 buts pour sa deuxième saison en Principauté. Malgré tout, Didier Deschamps le sélectionne dans sa liste pour la Russie.

Kylian Mbappé (Paris SG): A 19 ans, il est le petit prodige de l’Equipe de France! Classé 7ème au Ballon d’Or en 2017, pour sa première saison, il a encore toute une carrière devant lui et pourrait bien être le prochain français à remporté le plus précieux des trophées individuel. De plus, il a déjà remporté 2 fois le championnat de France, avec deux clubs différents, une première pour un joueur de son âge!

Nabil Fékir (Olympique Lyonnais): Après sa grave blessure en 2015 en Equipe de France, l’histoire avec les Bleus aurait pu mal tourné. Mais finalement, après quelques temps pour revenir, il a assumé cette saison son statut de leader de l’équipe lyonnaise, après les départs de Lacazette et Tolisso, et revient en Bleu. Auteur de 17 buts cette saison, il est donc retenu de justesse par Dider Deschamps pour le Mondial, profitant à la dernière minute de la blessure de Payet lors de la finale de la Ligue Europa.

Ousmane Dembélé (FC Barcelone): Formé au Stade Rennais, le jeune originaire de la Normandie explose rapidement en Ligue 1 et signe à Borussia Dortmund à 19 ans. En Equipe de France, il est convoqué pour la première fois en 2016, mais à force de vouloir griller des étapes, Dembélé parvient à signer au Barça l’été d’après, mais n’est pas rappelé en Bleu, à cause de sa mauvaise condition physique. Après plusieurs blessures, il revient en forme pour le début de l’année 2018, et il est donc rappelé avec l’Equipe de France.

Florian Thauvin (Olympique de Marseille): Auteur d’une grosse saison avec son club, mais invisible dans les grands matchs comme en Equipe de France, Thauvin était l’une des grandes interrogation de la liste des 23. Finalement appelé, il devra prouver qu’il peut être aussi décisif dans les matchs importants, si il veut gagner du temps de jeu en Russie.

Olivier Giroud (Chelsea): Avec 30 buts inscrits en Bleu, Olivier Giroud est déjà dans le Top 5 des meilleurs buteurs de l’Equipe de France. Il ne lui manque plus que 4 buts pour monter sur le podium et passer devant Papin, Zidane et Trezeguet. Pour l’avant centre français, qui a été énormément critiqué depuis la mise à l’écart de Benzema, la vengeance serait belle!

Le sélectionneur: Didier Deschamps

Le pronostic de l’Actu Sport: Éliminé en demi-finale par le Brésil

Crédits photos: AFP/Reuters/L’Equipe/Icon Sport

Top