Vous êtes ici
Accueil > Football > L’incroyable retour du RC Strasbourg

L’incroyable retour du RC Strasbourg

9 ans après son dernier match en première division, le Racing Club de Strasbourg va retrouver la Ligue 1. Une éternité pour certains supporters, et pourtant, personne ne pensait revoir si tôt Strasbourg, quand les Alsaciens sont tombés en CFA2 en 2011.

Été 2011, le RC Strasbourg est rétrogradé en CFA2, après un redressement judiciaire et une liquidation. Les meilleurs joueurs du club, qui évoluaient précédemment en National, ont logiquement été transférés.
L’entraîneur François Keller parvient à faire monter le club en CFA, et son frère Marc Keller, à la tête d’un groupe d’investisseurs, va racheter le club et devenir président. Ensemble, ils vont décider de sauver le club, et plus particulièrement d’en refaire un club professionnel en 4 ans, soit d’ici 2016. Un pari fou qui débute par une première place en CFA, grâce à une victoire finale sur Raon l’Etape qui avait pourtant été leader toute la saison avant ce match.
Le club est donc promu en National, et verra ses supporters répondre présent, avec une participation de 8146 supporters en moyenne. Malheureusement, le Racing Club de Strasbourg va réaliser une saison catastrophique en terminant 16ème du championnat de National. Le premier relégable, Colomiers, est dans un premier temps sauvé par la relégation administrative de Carquefou, puis c’est donc au tour du club alsacien d’être maintenu par l’affaire Luzenac. Après cet été mouvementé, le Racing parvient à réaliser une très belle saison l’année suivante, mais termine 4ème, à un point de la montée.
Finalement, pour sa troisième saison en National, le RC Strasbourg cartonne et le public commence à croire à un retour dans le football professionnel. Des joueurs comme Stéphane Bahoken, Alexandre Oukidja ou Éric Marester participent à la montée et au titre du Racing.
La saison suivante, l’objectif affiché est clairement le maintien en Ligue 2. Pourtant, le RCSA va encore surprendre tout le monde est pointe à la 4ème place à la trêve. Et finalement, avec une série de 8 victoires en 9 matchs entre début mars et mai, Strasbourg s’offre la montée et le titre de Ligue 2 à la dernière journée. Le public strasbourgeois est euphorique, et peut se donner raison d’y avoir cru, car il est évident que, sans son public, le retour aussi rapide du club alsacien dans l’élite aurait été mission impossible en seulement 6 ans.

Ecrit avec @SpalubFootball

Crédit Photo: L’Alsace

Laisser un commentaire

Top