Vous êtes ici
Accueil > Football > Les derbys les plus chauds d’Europe

Les derbys les plus chauds d’Europe

Lyon et Saint-Etienne s’affrontent ce dimanche pour un match qui est sans aucun doute le derby le plus chaud de France. Mais d’autres pays ont des derbys encore bien plus bouillants. Tour d’horizon.

Angleterre: Manchester City-Manchester United: Si Londres compte des tonnes de derbys avec Arsenal, Chelsea, Tottenham, West Ham et bien d’autres, c’est à Manchester qu’on trouve probablement le derby le plus chaud du Royaume. Le derby est assez récent puisque City n’est revenu en Premier League que depuis 2000. Mais à la suite du rachat de City par un multi-milliardaire des Émirats, les Citizens ont rattrapé leur retard sur United et ont même doublé leur rival ses dernières années. Le bilan des confrontations reste largement à l’avantage des Reds Devils, mais les résultats ont désormais penché en faveur de City. Et l’arrivée de Mourinho d’un coté et de Guardiola de l’autre n’a fait qu’augmenter la popularité du derby.

Espagne: Real Madrid-Atlético Madrid: Le derby madrilène, qui oppose les Merengue du Real aux Colchoneros de l’Atlético à la particularité d’avoir été l’affiche des finale de Ligue des Champions 2014 et 2016. C’était la première fois que deux villes se rencontraient en finale. Dominé par le Real depuis très longtemps, le derby s’est équilibré depuis quelques années. En effet, l’Atlético ne s’est plus incliné sur le plan national depuis 8 rencontres, et a gagné la Liga en 2014. La suprématie du « club du roi » semble enfin finie.

Allemagne: Schalke-Borussia Dortmund: Comme le dit la pub pour un célèbre site de paris sportifs, « Schalke-Dortmund, 40 kilomètres, si ce n’est pas un derby, qu’est-ce que c’est! » En effet, le derby de la Ruhr est sûrement le derby le plus suivi d’Allemagne, grâce à la proximité des villes de Gelsenkirchen et Dortmund. Né pendant la pendant l’entre guerres, ce derby est très équilibré, que ce soit en terme de confrontations ou de palmarès.

Italie: AC Milan-Inter de Milan: Si l’Italie compte d’autres beaux derbys, comme celui entre le Torino et la Juve ou celui entre la Lazio et la Roma, le numéro un reste le derby de la Madonnina.  Les deux formations de Milan ont tour de rôle régné sur l’Europe mais ont aujourd’hui perdu de leur superbe. Cette opposition se traduit aussi par une différence de culture et d’idéologie entre les deux clubs. L’Inter est plus populaire tandis que le Milan AC est plus un club bourgeois, longtemps présidé par Silvio Berlusconi.

Portugal: Sporting Lisbonne-Benfica Lisbonne: Ce classique du Portugal est symbolisé par la proximité entre les deux clubs. En effet, les terrains des deux clubs qui sont à peine séparés de trois kilomètres. Ces dernières années, le Benfica a pris l’ascendant sur son adversaire, en remportant les trois derniers titres de champion et les derniers derbys.

Turquie: Galatasaray-Fererbahce: Ce Derby à la rencontre entre Europe et Asie, entre les deux clubs situé de chaque coté du Bosphor, permet d’en découdre aux plus gros clubs de Turquie. Ajoutez à cette spécificité géopolitique les supporters turcs, classés parmi les plus chaud du monde, et vous avez l’un des plus beaux derby d’Europe.

Grèce: Olympiakos-Panathinaikos: L’opposition entre l’Olympiacos et le Panathinaikos est née, comme souvent, d’une rivalité entre la haute société athénienne et la classe ouvrière du Pirée. Ce « derby des éternels ennemis » est considéré comme l’un des plus vieux de l’histoire.

Ecosse: Celtic Glasgow-Rangers: Difficile pour un club d’exister en Ecosse tant pèse sur le pays la rivalité entre les Rangers et le Celtic. Pourtant, ce derby est de retour depuis 2016, après 4 ans d’absence, car les Rangers avaient été relégués en 4ème division après avoir accumulé plus de 160 millions de dettes.

Russie: Spartak Moscou-CSKA Moscou: Derrière Londres, Moscou est la ville qui compte le plus de derbys. CSKA, Spartak, Dynamo, Locomotiv… Mais les deux premiers clubs sont de loin les plus féroces. Le CSKA a longtemps été l’équipe de l’armée Rouge, alors que le Spartak était surnommé « L’Equipe du Peuple ».

 

Laisser un commentaire

Top