Vous êtes ici
Accueil > Football > Les chances françaises en Coupe d’Europe cette année

Les chances françaises en Coupe d’Europe cette année

Pour surfer sur la vague de la Coupe de Monde, les clubs français vont tenter de prolonger la fête en Coupe d’Europe, comme l’OM avait su le faire l’an passé en Ligue Europa, ou Monaco en Ligue des Champions il y a deux ans.

Ligue des Champions

  • Paris SG: Censé être la locomotive de la Ligue 1, le PSG n’est jamais parvenu à passer les quarts de finale depuis l’arrivée des Qataris. Pire, sous Emery, le club n’a même pas passé les huitièmes de finale. Il serait donc temps de se réveiller pour le club de la capitale, qui sera cette année opposé à Naples, Liverpool et l’Etoile Rouge de Belgade dès la phase de groupe. Une poule plus relevé que l’an passé, qui n’assure pas la qualification aux hommes de Tuchel.
  • Monaco: Après une saison compliquée en Ligue des Champions l’an dernier, puisqu’ils ont terminé dernier de leur groupe, les joueurs de la principauté ont à cœur de débuter cette nouvelle campagne européenne. Peu en confiance avant de débuter leur saison européenne (13ème de Ligue 1), les hommes de Leonardo Jardim reçoivent mardi l’Atletico Madrid, vainqueur de la Ligue Europa. L’AS Monaco devra ensuite se défaire du Borussia Dortmund et du FC Bruges. Le groupe semble compliqué, car l’équipe monégasque est loin d’être rodée et compte de nombreux blessés. Mais le club du Rocher nous a déjà habitué à de belles surprises dans cette compétition.
  • Lyon: Tombé dans un groupe avec l’un des favoris, Manchester City, mais aussi Donesk et Hoffenheim, les lyonnais devraient pouvoir s’en sortir en étant sérieux. Le match face au club allemand sera d’autant plus important, puisque la France pourrait passer devant l’Allemagne à l’indice UEFA. Il faudrait pour cela que les clubs français soient plus performant que leurs homologues d’outre Rhin cette saison.

Ligue Europa

  • Marseille: Tombé dans l’un des groupes les plus relevés de la Ligue Europa (Francfort, Lazio Rome, Apollon Limassol) l’OM devra renouveler ses bonnes performances de la saison dernière pour accéder aux seizièmes de finale. Car si les marseillais étaient parvenus en finale de la compétition l’an passé, la phase de groupe avait été très compliqué, et la cité phocéenne avait été tout près de passer à la trappe dès le départ.
  • Rennes: Dans un groupe composé du Dynamo Kiev, d’Astana et de Jabonec, les supporters rennais devront faire de très longs déplacements pour leur club. Mais sur le papier, le groupe n’a rien d’impossible pour la nouvelle équipe de Ben Arfa. Si le club breton veut voir de belles affiches dans son stade pour la suite, il faudra de toute façon passer cette phase de groupe.
  • Bordeaux: Les Girondins ont connu un début de saison très compliqué, suite au départ de Gustavo Poyet dès le premier match de Ligue 1. Malgré ça, ils sont tout de même parvenus à se qualifier pour la phase de groupe, en sortant notamment La Gantoise en barrages. En phase de groupe, ils seront opposés à Copenhague, au Zénith Saint Petersbourg, et au Slavia Prague. La qualification est donc envisageable pour Bordeaux, mais l’accumulation des matchs pourrait peser lourd dans les jambes.

Crédits Photos: UEFA

Top