Vous êtes ici
Accueil > Basket > Le guide de la Jeep Elite 2018-2019

Le guide de la Jeep Elite 2018-2019

Le 22 septembre 2018, la nouvelle saison de Jeep Elite (ex Pro A) débute avec toujours autant de suspens. Strasbourg, maudit depuis 5 ans, va tenter de s’imposer enfin, après 5 finales perdues d’affilée entre 2013 et 2017. Monaco et Le Mans feront aussi partie des favoris. Tour d’horizon de la nouvelle saison.

  • Les favoris

Le Mans: Tenant du titre, après s’être imposé en finale contre Monaco en 5 matchs, le club sarthois a été dépouillé à l’inter-saison avec la perte des joueurs qui l’avait amené au sacre. Néanmoins, les partenaires d’Antoine Eito se sont renforcés avec l’arrivée de 3 joueurs américains, dont deux viennent de Turquie, l’un des meilleurs championnats d’Europe. Un grand défi attend maintenant le MSB, puisque sur les 15 dernières années, seul Limoges est parvenue à conserver son titre (en 2014 et 2015).

Monaco: Finaliste malheureux la saison dernière, les monégasques ont perdu leur meneur de jeu D.J Cooper pour raisons personnelles (selon l’article publié par le joueur aux supporters). Finaliste de la dernière Ligue des champions et de la Jeep Elite, l’équipe monégasque sera logiquement l’un des principaux favori pour la victoire finale cette année. D’autant plus que la Roca Team reste sur 3 victoires de suite en Leaders Cup, et compte bien étoffer son palmarès.

Strasbourg: Maudit depuis plusieurs saisons, le club entrainé par Vincent Collet va de nouveau tenter de remporter le championnat. Après 5 échecs consécutifs entre 2013 et 2017, le club n’a pas réussi à atteindre la finale en 2018. Mais cet échec pourrait s’avérer être bénéfique, pour permettre au club de revenir plus fort. L’arrivée de Youssoupha Fall, prêté par Vitoria et champion avec le Mans la saison dernière, pourrait aussi faire beaucoup de bien à l’équipe alsacienne.

  • Les candidats aux plays-offs

Champion de France en 2017, Chalon compte bien accrocher le haut du tableau une nouvelle fois. Onze fois champion de France, Limoges fait aussi parti des équipes à surveiller, après les dernières saisons qui n’ont pas été à la hauteur des ambitions du club. Également décevant la saison dernière, l’ASVEL de Tony Parker devra faire mieux que le quart de finale de la saison passée, alors que le club a le plus gros budget de Jeep Elite. Enfin, Dijon et Nanterre sont souvent bien placés et pourraient aussi créer la surprise.

  • La lutte pour le maintien

Sauvé par la disqualification de Blois pour raison financières, Boulazac fera de nouveau figure d’outsider dans ce championnat. Fos sur Mer, promu en 1ère division pour la première fois de son histoire, aura aussi fort à faire pour se maintenir. Après avoir eu des difficultés la saison dernière, Antibes et Cholet devront également lutter cette année.

Stéphane BERTELOOT et Antoine BIDET

Crédit Photo: LNB

Top