Vous êtes ici
Accueil > Football > Le Nigeria veut garder ses bonnes habitudes

Le Nigeria veut garder ses bonnes habitudes

Battu en huitièmes de finale par la France en 2014, le Nigeria compte bien retourner une nouvelle fois en phases finale de la Coupe du Monde, malgré un groupe compliqué avec l’Argentine, la Croatie et l’Islande.

L’histoire de la sélection:  Avec 6 participations en Coupe du Monde, le Nigeria est l’une des équipes africaines les plus habituées à l’odeur du Mondial. En effet, les Super Eagles n’ont manqué qu’une seule Coupe du Monde depuis 1994, lors de l’édition 2006. Mais avant cette grande régularité, le Nigeria a connu beaucoup des désillusions. En effet, le pays est seulement déclaré indépendant en 1960, et son équipe de football doit attendre 1976 pour se qualifier à sa première Coupe d’Afrique des Nations. Mais une fois la machine lancée, le Nigeria atteint les demi-finales lors de ses deux premières participations, puis remporte la compétition en 1980. Le pays est ensuite trois fois finaliste de la CAN entre 1984 et 1990, et s’impose pour la deuxième fois en 1994. La même année, le pays participe à sa première Coupe du Monde. Emmené par Jay-Jay Okocha, le Nigeria se qualifie en huitièmes de finale, mais s’incline finalement en prolongation face à l’Italie. En 1998, les Supers Eagles atteignent de nouveau le stade des huitièmes de finale, mais sont éliminé par le Danemark 4-1, après avoir pourtant battu l’Espagne en phase de groupe. Pendant 15 ans, les performances du Nigeria sont ensuite plus décevantes, et même ses qualifications en Coupe du Monde se terminent dès le premier tour (2002, 2010). Il faut attendre 2013 pour revoir le Nigeria gagner une Coupe d’Afrique, lors de l’édition en Afrique du Sud. Comme un déclic, les Aigles retrouvent les huitièmes de finale de Coupe du Monde l’année suivante. Mais cette fois c’est la France en face, et les Bleus s’imposent 2-0, éliminant le Nigeria de nouveau au même endroit.
Le pays va-t-il enfin aller plus haut cette année ou retomber dans ses travers en Russie? Au vue de ces dernières performances (éliminations en qualifications des CAN 2015 et 2017), finir 2ème du groupe D semble compliqué pour le Nigeria.

Le joueur clé: Alex Iwobi. Il vient d’avoir 22 ans, mais l’attaquant d’Arsenal est déjà un joueur majeur du Nigeria. Trop jeune pour participer à la Coupe du Monde au Brésil, il fait ses débuts en sélection en octobre 2015, quelques jours après avoir signé son premier contrat professionnel avec les Gunners. Auteur d’un but crucial face à la Zambie en qualifications, il a grandement contribué à emmener son pays en Russie. Le Nigérian est un vrai battant, qui a quitté très tôt son pays pour entrer au centre de formation d’Arsenal en 2004. Devenu un joueur important de Wenger depuis 2 saisons, il devra montrer la voie à son pays, s’il ne veut pas rentrer trop vite de Russie.

La liste des 23: Gardiens de but: Ikechukwu Ezenwa (Enyimba FC), Daniel Akpeyi (Chippa United), Francis Uzoho (Deportivo La Corogne)
Défenseurs:
William Ekong (Bursaspor FC), Leon Balogun (FSV Mayence 05), Kenneth Omeruo (Kasimpasa FC), Brian Idowu (Amkar Perm), Chidozie Awaziem (FC Nantes), Abdullahi Shehu (Bursaspor FC), Tyronne Ebuehi (Ado Den Haag), Elderson Echiejile (Cercle Brugge KSV)
Milieux de terrain:
Mikel John Obi (Tianjin Teda), Joel Obi (Torino FC), Ogenyi Onazi (Trabzonspor FC), John Ogu (Hapoel Be’er Sheva), Wilfred Ndidi (Leicester City), Oghenekaro Etebo (UD Las Palmas)
Attaquants:
Odion Ighalo (Changchun Yatai), Ahmed Musa (CSKA Moscou), Victor Moses (Chelsea FC), Alex Iwobi (Arsenal FC), Kelechi Iheanacho (Leicester), Nwankwo Siméon (Crotone)

Le sélectionneur: Gernot Rohr

Le pronostic de L’Actu Sport: Éliminé au premier tour

Crédit photo: AFP

Top