Vous êtes ici
Accueil > Football > Le Costa Rica veut recréer la surprise

Le Costa Rica veut recréer la surprise

Révélation de la Coupe du Monde 2014, après avoir atteint les quarts de finale, le Costa Rica compte bien de nouveau créer la surprise cette année en Russie. Mais cette fois, les adversaires sont prévenus. 

L’histoire de la sélection: Les Ticos vont participer à leur cinquième Coupe du Monde en Russie. Pour un pays de 5 millions d’habitants, l’exploit reste à signaler, surtout quand on sait que leur qualification a provoqué l’élimination d’un pays de 325 millions d’habitants, à savoir les Etats-Unis. Pendant longtemps, la meilleure performance du Costa Rica en Coupe du Monde aura été un huitième de finale de Coupe du Monde, pour sa première participation, en 1990. Car ses deux autres participations, en 2002 et 2006, se solde par des éliminations au premier tour. Les Ticos gagnent bien la Gold Cup en 1963, 1969 et 1989 mais la concurrence de l’époque s’arrêtait au Mexique et au Honduras. Il faut donc attendre 2014 pour voir le premier exploit du Costa Rica. Placé dans le groupe de la mort avec l’Uruguay, l’Italie et l’Angleterre, personne ne donne la moindre petite chance à la sélection centre-américaine.  Pourtant, le Costa Rica surprend dès le premier match, en battant l’Uruguay 3-1. Lors du second match face à l’Italie, le Costa Rica étonne à nouveau, en s’imposant 1-0, et se qualifie donc avant le troisième match, ou il fait 0-0-0 face à l’Angleterre, s’assurant ainsi la première place. En huitièmes de finale, les Ticos s’imposent aux tirs aux buts face à la Grèce, grâce à un match exceptionnel de Keylor Navas. L’aventure s’arrête finalement en quarts de finale face aux Pays Bas, encore aux tirs aux buts. De nouveau héroïque durant tout le match, le futur portier du Real Madrid ne parvient pas à sortir de tirs cette fois lors de l’épreuve fatale, et c’est Tim Krul, le gardien hollandais entré à la 121ème minute, qui permet à son pays de se qualifier en demi-finale. Vainqueur deux fois contre les Etats-Unis en éliminatoires pour le Mondial 2018, les Ticos accèdent donc à leur quatrième phase finale en 16 ans. Mais attention, cette fois, le Brésil, la Croatie et la Serbie seront prévenus, le petit pays d’Amérique Centrale n’est pas si petit que ça.

Le joueur clé: Keylor Navas. Vainqueur des trois dernières Ligue des Champions avec le Real Madrid, le gardien costaricien est déjà considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire des Ticos. Élu homme du match à la Coupe du Monde au Brésil lors de 3 matchs de suite, il a permis à son pays d’entrer dans l’histoire de la Coupe du Monde en atteignant les quarts de finale. Repéré par le Real, il est transféré de Levante à Madrid pour 10 millions d’euros. Juste avant la Coupe du Monde, il avait d’ailleurs été élu meilleur gardien de Liga pour la saison 2013-2014. Il est titulaire avec Madrid à partir de 2015, après le départ de Casillas. Présent en sélection depuis 2008, il fera tout pour garder sa cage inviolée en Russie, car sans lui les chances du Costa Rica sont très réduites.

La liste des 23: Gardiens: Keylor Navas (Real Madrid), Patrick Pemberton (Alajuelense), Leonel Moreira (Herediano)
Défenseurs: Christian Gamboa (Celtic), Ian Smith (Norrköping), Ronald Matarrita (New York City), Bryan Oviedo (Sunderland), Óscar Duarte (Espanyol), Giancarlo González (Bologne), Francisco Calvo (Minnesota United), Kendall Waston (Vancouver Whitecaps), Johnny Acosta (Aguilas Doradas)
Milieux: Favid Guzmán (Portland Timbers), Yeltsin Tejeda (Lausanne), Celso Borges (RCD La Corogne), Randall Azofeifa (Herediano), Rodney Wallace (New York City), Bryan Ruiz (Sporting CP), Daniel Colindres (Saprissa), Christian Bolaños (Saprissa)
Attaquants: Johan Venegas (Saprissa), Joel Campbell (Real Betis), Marco Ureña (Los Angeles FC)

Le sélectionneur: Oscar Ramirez

Le pronostic de L’Actu Sport: Éliminé au premier tour

Crédit Photo: Imago

Top