Vous êtes ici
Accueil > Football > L’Argentine croit au Messi

L’Argentine croit au Messi

Auteur d’un triplé face à l’Equateur, pour qualifier son pays à la dernière journée, Messi à emmener à lui tout seul l’Argentine à la Coupe du Monde. Mais cela sera-t-il suffisant pour permettre à son pays d’aller jusqu’au bout?

L’histoire de la sélection: Lionel Messi a beau être le meilleur buteur de la sélection argentine avec 61 buts, il ne remplacera jamais Diego Maradona dans le cœur des argentins, du moins pas tant qu’il n’aura pas gagné de trophée avec l’Albiceleste. Pour comprendre, il faut remonter avant les années 1970. A cette époque, l’Argentine écrase la concurrence en Copa América, avec 12 titres entre 1920 et 1960 mais échoue constamment en Coupe du Monde. Finaliste malheureux du premier Mondial en Uruguay, l’Albiceleste ne parvient plus à atteindre les quarts de finale pendant 35 ans. Pire, les argentins ne participent même pas à la Coupe du Monde 1950, pourtant organisé au Brésil. Enfin quart de finaliste en 1966, elle est éliminée par le pays hôte, l’Angleterre. C’est la même histoire en 1974, ou l’Argentine se fait de nouveau sortir en quart de finale, cette fois par les Pays Bas. Tombés sous la dictature de Pinochet en 1976, les ciels et blanc ont pourtant la mission d’organiser le Mondial deux ans plus tard. Et pour remporter enfin la victoire, tous les moyens sont bons pour les dirigeants du pays, des soupçons de matchs truqués aux violences sur les arbitres et sur les adversaires. Il n’empêche que l’Argentine va parvenir à ses fins, et s’impose 3-1 en finale face aux Pays Bas. 8 ans plus tard, l’Argentine gagne à nouveau la Coupe du Monde, mais cette fois grâce à Diego Maradona, et de façon plus loyale, même si la « main de dieu » de l’argentin, en quart de finale face à l’Angleterre, reste toujours un sujet de polémique aujourd’hui. Par la suite, l’Argentine va toujours participer à la Coupe du Monde et accédera aux quarts de finale (1998, 2006, 2010), voire même à la finale (1990, 2014), sans jamais réussir à la gagner. A l’inverse, l’Albiceleste s’écroule en Copa América, et ne remporte que deux Copa América en 60 ans (1991, 1993). Alors pour Messi, l’enjeu sera énorme ces 2 prochaines années: d’abord éviter l’humiliation en Russie, car beaucoup voient l’Argentine sortir au premier tour ou en huitièmes. Et ensuite, permettre à son pays de gagner enfin un trophée après une longue attente. Si ce n’est pas cette année, cela pourrait être l’an prochain à la Copa América, ou Leo Messi reste sur deux échecs en finale.

Le joueur clé: Lionel Messi. Plus besoin de présenter le meilleur joueur de l’histoire de Barça. Présent en Catalogne depuis 2004, il n’a que 30 ans mais a déjà gagné 5 fois le Ballon d’Or, 4 fois la Ligue des Champions et 9 fois la Liga. Toujours comparé à Ronaldo, il lui manque aujourd’hui quelque chose que le Portugais a depuis peu: un trophée en sélection. Mais comme dit précédemment, le messi(e) argentin est bien décidé à faire enfin gagner son pays, après 3 échecs de suite en finale. Et même si il ne gagne jamais la Coupe du Monde, Lionel Messi a déjà marqué l’histoire du football, après avoir été désigné meilleur buteur du début du XXIème siècle par la FIFA. Comme Cristiano, sa notoriété dépasse largement le monde du sport depuis qu’il a été nommé trois fois dans le classement des personnalités les plus influentes de la planète par le magazine Time. Une chose est sûre, on a pas fini d’entendre parler du prodige argentin.

La liste des 23: Gardiens: Nahuel Guzman (Tigres), Willy Caballero (Chelsea), Franco Armani (River Plate)
Défenseurs:
Gabriel Mercado (FC Séville), Cristian Ansaldi (Torino), Nicolas Otamendi (Manchester City), Federico Fazio (AS Rome), Marcos Rojo (Manchester United), Nicolas Tagliafico (Ajax), Marcos Acuna (Sporting)
Milieux:
Javier Mascherano (Hebei China Fortune), Eduardo Salvio (Benfica), Lucas Biglia (AC Milan), Giovani Lo Celso (PSG), Ever Banega (FC Séville), Manuel Lanzini (West Ham), Maximiliano Meza (Independiente), Angel Di Maria (PSG), Cristian Pavon (Boca Juniors)
Attaquants:
Lionel Messi (FC Barcelone), Paulo Dybala (Juventus), Gonzalo Higuain (Juventus), Sergio Agüero (Manchester City)

Le sélectionneur: Jorge Sampaoli

Le pronostic de l’Actu Sport: Éliminé en demi-finale par le Brésil

Crédit Photo: Getty Images

Top