Vous êtes ici
Accueil > Football > Avec l’Angleterre, c’est toujours la même histoire

Avec l’Angleterre, c’est toujours la même histoire

Depuis 50 ans, on connaît la musique avec les anglais. Ils obtiennent souvent des bons résultats lors des matchs de préparation, sortent de leur groupe sans difficultés et commencent à se dire qu’ils ont une chance. Et c’est à ce moment-là qu’ils sont éliminés sans gloire, comme par exemple en 2016 contre l’Islande. Cette année, auront-ils enfin appris de leurs erreurs?

L’histoire de la sélection: L’Angleterre joue le premier match officiel de son histoire en 1872 contre l’Ecosse. En conflit avec la FIFA dans les années 30, elle refuse de prendre part aux trois premières éditions de la Coupe du monde, car elle juge les adversaires « trop faibles ». Après la Seconde Guerre mondiale, la fédération anglaise accepte enfin de s’affilier à la FIFA. Les Three Lions se qualifient donc pour leur première Coupe du Monde en 1950, mais ne réalisent pas de grosses performances, avant Mondial 1966 organisé à domicile. Cette année-là, l’Angleterre passe facilement le premier tour en terminant première, pour affronter ensuite l’Argentine, contre qui elle s’impose 1-0, accédant ainsi aux demi-finales pour la première fois de son histoire. Soutenue par tout un peuple, elle s’impose 2-1 face au Portugal, et se qualifie pour la finale de la Coupe du Monde face à la RFA. Grace à 3 buts de Geoffrey Hurst, l’Angleterre bat 4-2 la RFA en prolongation, et remporte ainsi sa première et unique Coupe du Monde. Mais après une édition 1970 achevé en quarts de finale, l’Angleterre manque son billet pour le Mondial 1974 et l’équipe doit être totalement reconstruite.
La suite est très décevante pour les Three Lions, qui ne rééditent jamais leur performance de 1966 et ne brille pas non plus lors des championnats d’Europe, qu’ils n’ont jamais remporté. En 1990, l’Angleterre atteint les demi-finales de la Coupe du Monde mais est sorti par l’Allemagne de l’Ouest aux tirs aux buts. Lors des autres éditions, elle ne passera plus jamais les quarts de finale. Mais en 2010, elle sera victime d’un arbitrage litigieux en 2010 en Afrique du Sud. D’abord menée 0-2 en huitièmes de finale par l’Allemagne, elle réduit rapidement le score, puis croit égaliser sur une frappe de Frank Lampard qui touche la barre transversale avant de rebondir dans les cages, derrière la ligne, avant de ressortir avec l’effet. Le but ne sera pourtant pas validé et les Anglais sortiront finalement du Mondial par une défaite 4-1. Après un raté avec Capello, c’est Roy Hodson qui est appelé en urgence juste avant l’Euro 2012 pour reprendre la sélection. Mais après avoir fini premier du groupe, les anglais sont finalement battus aux tirs aux buts par l’Italie en quarts de finale. Au Mondial 2014, l’Angleterre rate complètement sa Coupe du Monde et termine dernière. Idem en 2016, ou elle sort dès les huitièmes, éliminé par la modeste Islande. Cette année, les anglais seront dans un groupe avec la Belgique, la Tunisie et le Panama. Si si terminer dans les deux premières places semble largement jouable, l’Angleterre sera-t-elle enfin capable de se qualifier enfin en demi-finale, ce qu’elle n’a pas réussi à faire depuis 1990?

Le joueur clé: Harry Kane.  A 24 ans, le prince Harry, comme il est surnommé outre manche, n’en finit plus de progresser. Professionnel à Tottenham depuis 2011, il y est titulaire depuis maintenant 4 ans, ou il augmente ses statistiques chaque année. Alors qu’il tournait à une trentaine de buts les saisons précédentes, il en a marqué 46 cette année, ce qui fait de lui l’un des meilleurs buteurs d’Europe, derrière Messi et devant Ronaldo. Il plait d’ailleurs beaucoup à CR7 et au Real, ou il est annoncé depuis 2 saisons. Du côté des Tree Lions, tous les espoirs sont placés en lui cette année, alors que la génération actuelle est en grand déficit de talents.

La liste des 23: Gardiens: Jack Butland (Stoke City), Jordan Pickford (Everton), Nick Pope (Burnley)
Défenseurs:
Trent Alexander-Arnold (Liverpool), Gary Cahill (Chelsea), , Phil Jones (Manchester United), Harry Maguire (Leicester), Kevin Trippier (Tottenham), Kyle Walker (Manchester City), John Stones (Manchester City), Danny Rose (Tottenham)
Milieux de terrain:
Jordan Henderson (Liverpool), Dele Alli (Tottenham), Eric Dier (Tottenham), Ruben Loftus-Cheek (Crystal Palace), Ashley Young (Manchester United), Fabian Delph (Manchester City)
Attaquants: Harry Kane (Tottenham), Raheem Sterling (Manchester City), Jamie Vardy (Leicester), Danny Welbeck (Arsenal), Marcus Rashford (Manchester United), Jesse Lingard (Manchester United)

Le sélectionneur: Gareth Southgate

Le pronostic de L’Actu Sport: Éliminé en huitièmes de finale par la Colombie

Crédit Photo: AFP:

Top