Vous êtes ici
Accueil > Football > Et si la Pologne était la surprise du tournoi?

Et si la Pologne était la surprise du tournoi?

25 ans après sa dernière qualification en phase finale de la Coupe du Monde, la Pologne peut y croire cette année, avec un groupe constitué de la Colombie, le Sénégal et le Japon. Surtout avec un attaquant de classe mondiale comme Lewandoski. 

L’histoire de la sélection: La fédération polonaise est créé en 1919 et l’équipe nationale joue sa première rencontre en 1921 contre la Hongrie. Les cinquante premières années sont difficiles pour la Pologne, mais l’apogée arrive dans les années 70. Deux troisièmes places lors des Coupe du monde 1974 et 1982 ainsi que deux médailles olympiques, dont une en or en 1976 sont les plus grandes performances de l’équipe. En revanche, la Pologne échoue à chaque fois en qualification de l’Euro, malgré quatre participations consécutives en Coupe du monde. Dans les années 1990, les Blancs et Rouges vivent un creux générationnel et ne se qualifient plus pour les compétions internationales.
Le renouveau arrive dans les années 2000 ou la sélection se qualifie deux fois consécutivement à une Coupe du monde, en 2002 puis en 2006. Elle se qualifie également enfin pour un championnat d’Europe, en 2008, avant de coorganiser le tournoi quatre ans plus tard, avec l’Ukraine. Mais comme en 2008, la Pologne ne gagne aucun match, et termine dernière de son groupe. 4 ans plus tard, la Pologne réalise enfin une grande performance en championnat d’Europe, en arrivant en quart de finale, après avoir sorti la Suisse en huitièmes, et contraint l’Allemagne au match nul en phase de groupe. En Russie, la Pologne peut y croire avec un groupe constitué de la Colombie, le Sénégal et le Japon. L’objectif de Lewandoski et de ses coéquipiers sera de rallier les huitièmes.

Le joueur clé: Robert Lewandowski. Souvent meilleur buteur de Bundesliga, l’actuel avant-centre du Bayern effraie toutes les défenses d’Europe. Très complet, il est capable de profiter du bon travail de l’un de ses coéquipiers ou de se créer lui-même une occasion de but. Adroit des deux pieds comme de la tête, le natif de Varsovie a les capacités d’être l’un des hommes phares de la compétition. Formé au Legia Varsovie, puis transféré au Borussia Dortmund, Lewandowski explose désormais au Bayern Munich, avec plus de 100 buts en 4 saisons. En sélection, il sera bien évidemment très attendu dans son pays, lui qui va enfin participer à sa première Coupe du Monde.

La liste des 23: Gardiens: Bartosz Bialkowski (Ipswich Town/ENG), Lukasz Fabianski (Swansea/ENG), Wojciech Szczesny (Juventus Turin/ITA)
Défenseurs:
Jan Bednarek (Southampton/ENG), Bartosz Bereszynski (Sampdoria Gênes/ITA), Thiago Cionek (SPAL/ITA), Kamil Glik (AS Monaco/FRA), Lukasz Piszczek (Borussia Dortmund/GER), Artur Jedrzejczyk (Legia Varsovie/POL), Michal Pazdan (Legia Varsovie/POL)
Milieux: Jakub Blaszczykowski (Wolfsburg/GER), Jacek Goralski (Ludogorets Razgrad/BUL), Kamil Grosicki (Hull/ENG), Grzegorz Krychowiak (West Bromwich Albion/ENG), Rafal Kurzawa (Gornik Zabrze/POL), Karol Linetty (Sampdoria Gênes/ITA), Slawomir Peszko (Lechia Gdansk/POL), Maciej Rybus (Lokomotiv Moscou/RUS), Piotr Zielinski (Naples/ITA)
Attaquants:
Dawid Kownacki (Sampdoria Gênes/ITA), Robert Lewandowski (Bayern Munich/GER), Arkadiusz Milik (Naples/ITA), Lukasz Teodorczyk (RSC Anderlecht/BEL)

Le sélectionneur: Adam Nawałka

Le pronostic de L’Actu Sport: Éliminé en huitièmes de finale par la Belgique

Crédit photo: AFP

Top