Vous êtes ici
Accueil > Football > Suarez et Cavani veulent de nouveau emmener l’Uruguay vers les hauteurs

Suarez et Cavani veulent de nouveau emmener l’Uruguay vers les hauteurs

Après des décennies de résultats décevants, l’Uruguay a retrouvé les sommets du football depuis 2010, grâce à une demi-finale de Coupe du Monde en 2010 et une victoire à la Copa América 2011. Un retour au premier plan qui porte le nom de deux hommes, Suarez et Cavani

L’historique de la sélection:  Vainqueur de la première Coupe du Monde de l’histoire, organisé chez lui en 1930, puis du Mondial 1950 sur les terres brésiliennes, l’Uruguay s’est rapidement fait un nom sur la carte du football mondial, mais s’est aussi rapidement fait détesté par ses voisins sud-américain. En effet, en 1930, la Celeste s’était imposé face à l’Argentine, alors qu’en 1950, l’Uruguay avait battu le Brésil à la surprise générale. Ajoutez à cela 15 victoires continentales, un record, et vous comprendrez mieux la tension qui règne entre les 3 principaux acteurs du football sud-américain. Mais, malgré ses performances constantes en Copa América, l’Uruguay a souvent déçu après sa victoire historique au Maracana en 1950. En effet, ses performances sont très mitigées sur la scène mondiale. Elle est éliminée des qualifications en 1958, et se brille plus pendant les autres tournois. Pire, à partir des années 70, la Celeste s’effondre totalement et ne participe plus qu’a trois Coupe du Monde entre 1978 et 2006. Heureusement, l’Uruguay voit ensuite l’arrivée en sélection de deux jeunes très talentueux, Luiz Suarez en 2007 et Edison Cavani un an plus tard. Ensemble, ils parviennent à hisser leur équipe vers l’Afrique du Sud en passant par les barrages. Après une phase de groupe maîtrisé, les Blancs et Bleus battent la Corée du Sud et se qualifient pour les quarts de finale pour la première fois depuis 40 ans. Ils parviennent même à se hisser en demi-finale après avoir battu le Ghana aux tirs aux buts, mais le résultat suscite la polémique car dans le temps additionnel de la prolongation, Luis Suárez repousse de la main un tir qui allait entrer dans le but uruguayen. Un pénalty est sifflé pour les africains mais il est raté, ouvrant la voie au succès uruguayen. En demi-finale, l’Uruguay s’incline finalement 3-2 face aux Pays-Bas, et termine quatrième du tournoi. 4 ans plus tard, la Celeste se qualifie encore pour le Mondial via les barrages, mais est cette fois sortie en huitièmes de finale par son voisin colombien, après avoir pourtant passé la poule de la mort, avec l’Angleterre, l’Italie et le surprenant Costa Rica. Cette année, l’Uruguay semble donc favori de son groupe, mais attention aux surprises.

Le joueur clé: Edison Cavani. Bien sûr, le parisien n’est pas celui qui a donné un bon « coup de main » à sa sélection en 2010, ni celui qui a donné du mordant à une certaine rencontre face à l’Italie en 2014. Mais avec déjà plus de 100 sélections et 42 buts au compteur, le meilleur buteur de l’histoire du PSG a prouvé qu’il était indispensable à ses deux équipes. Formé au Danubio FC, club de la capitale du pays, Edison Cavani arrive en Europe en 2007, à Palerme. Recruté juste avant la Coupe du Monde 2010 par le Napoli, il inscrit l’impressionnant total de 104 buts en 3 ans avec les napolitains. En 2013, il est recruté par le PSG pour 64 millions d’euros, ce qui fait de lui à l’époque le transfert le plus cher de l’histoire de la Ligue 1. D’abord dans l’ombre de Zlatan Ibrahimovic, il devient la star de l’équipe après le départ de la star suédoise, quand il est enfin repositionné en attaquant de pointe. Le 27 janvier 2018, Edinson Cavani devient le meilleur buteur de l’histoire du club en inscrivant son 157e but sous les couleurs parisiennes. En Russie, son équipe aura bien besoin de lui si elle veut aller aussi loin d’en 2010, car le Portugal ou l’Espagne devrait attendre l’Uruguay dès les huitièmes de finale!

La pré-liste des 26: Gardiens: Fernando Muslera (Galatasaray), Martin Silva (Vasco de Gama), Martin Campana (Independiente)
Défenseurs : Diego Godin (Atlético de Madrid), Sebastian Coates (Sporting Portugal), Jose Maria Gimenez  (Atlético de Madrid), Maximiliano Pereira (FC Porto), Gaston Silva (Independiente), Martin Caceres (Lazio Rome), Guillermo Varela (Penarol)
Milieux: Nahitan Nandez (Boca Juniors), Lucas Torreira (Sampdoria Gênes), Matias Vecino (Inter Milan), Federico Valverde (Deportivo La Corogne), Rodrigo Bentancur (Juventus Turin), Carlos Sanchez (Monterrey)
Attaquants: Giorgian De Arrascaeta (Cruzeiro), Diego Laxalt (Genoa), Cristian Rodriguez (Penarol), Jonathan Urretaviscaya (Monterrey), Nicolas Lodeiro (Seattle Sounders), Gaston Ramirez (Sampdoria Gênes), Christian Stuani (Gérone), Maximiliano Gomez (Celta Vigo), Edinson Cavani (Paris SG), Luis Suarez (FC Barcelone)

Le sélectionneur: Oscar Tabarez

Le pronostic de l’Actu Sport: Éliminé en quart de finale par la France

Crédit Photo: AFP

Top