Vous êtes ici
Accueil > Football > Equipe de France > Pour l’Equipe de France, un seul objectif: gagner!

Pour l’Equipe de France, un seul objectif: gagner!

Scandale de la sextape, attentats, blessures de joueurs importants, accusations de racisme… Difficile de faire plus compliqué comme année préparation pour l’Equipe de France. Mais malgré tout, la France croit toujours à son objectif: gagner l’Euro 2016 à domicile. Mais pour ça il faudra d’abord trouver une défense.

Entraineur: Didier Deschamps. Le Basque est un ancien milieu de terrain et capitaine de l’Equipe de France. Formé au FC Nantes, il gagne notamment la Ligues des Champions en 1993 avec l’Olympique de Marseille puis en 1996 avec la Juventus de Turin. Il est également champion de France avec l’OM (1990, 1992) et champion d’Italie avec la Juventus FC (1995, 1997, 1998). Avec l’Equipe de France, il est champion du Monde en 1998 et champion d’Europe en 2000, en qualité de capitaine. Après sa retraite de joueur, il devient entraîneur à l’AS Monaco, la Juventus de Turin puis l’Olympique de Marseille. Il emmène notamment Monaco en finale de la Ligue des champions en 2004, puis fait remonter remporte la Juventus en Série A. En 2010, il remporte la Ligue 1 avec l’Oympique de Marseille. Depuis le 8 juillet 2012, il est sélectionneur de l’équipe de France et a remis de l’ordre chez les Bleus.

Liste des 23: Gardiens: Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille), Benoit Costil (Rennes)
Défenseurs : Patrice Evra (Juventus Turin), Christophe Jallet (Lyon), Laurent Koscielny (Arsenal), Bacary Sagna (Manchester City), Eliaquim Mangala (Manchester City), Samuel Umtiti (Lyon), Adil Rami (Séville, Lucas Digne (AS Rome)
Milieux: Yohan Cabaye (Crystal Palace), Morgan Schneiderlin (Manchester United), N’Golo Kanté (Leicester), Blaise Matuidi (Paris-Saint-Germain), Paul Pogba (Juventus Turin), Moussa Sissoko (Newcastle)
Attaquants: Kingsley Coman (Bayern Munich), André-Pierre Gignac (Tigres de Monterrey), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atlético Madrid), Anthony Martial (Manchester United), Dimitri Payet (West Ham)

Le joueur clé: Antoine Griezmann. Formé en Espagne à la Real Sociedad car les clubs français ne voulait pas de lui, le natif de Mâcon a pris une belle revanche. Après des débuts difficiles, il devient un des leaders de l’attaque de la Real à partir de la saison 2012-2013. La France le découvre en 2013, lors du match contre l’Olympique lyonnais durant les barrages de Ligue des champions. Il marque d’une reprise de volée lors du match aller (0-2) et offre une passe décisive, permettant à la Real Sociedad de se qualifier. Au terme de cette saison, il marque 20 buts et délivre 5 passes décisives en 50 matchs et il est sélectionné pour la Coupe du monde 2014. Transféré ensuite à l’Atlético Madrid, il a pris une autre dimension cette saison. Le Français est dans la plus belle forme de sa carrière, et il est désormais le principal atout de l’attaque des Bleus, avec 7 buts en 26 sélections. Auteur également de 32 buts en 53 matchs cette année, le joueur a fini troisième de Liga et a disputé la finale de la Ligue des Champions cette saison face au Real Madrid. Sang-froid, vitesse, présence devant le but et technique, avec toutes ces qualités, le Madrilène a les clés pour faire gagner l’Euro à l’Equipe de France.

Le calendrier: Roumanie le 10 juin, Albanie le 15 juin, Suisse le 19 juin

L’histoire de la sélection: La Fédération française de football est crée en 1904 et la France dispute son premier match officiel contre la Belgique le 1er mai 1904, qui se termine sur un match nul 3-3. Dans l’anonymat jusqu’en 1930, les Bleus sont présents lors de la première Coupe du Monde en Uruguay. La France organise ensuite à domicile la Coupe du Monde 1938, où les Bleus s’inclinent en quarts de finale contre l’Italie. Après la guerre, la France réalise une très bonne performance en 1958 ou elle finit 3ème. Lors de cette édition, Just Fontaine marque 13 buts, record qui n’a toujours jamais été égalé aujourd’hui. Mais le palmarès de l’Equipe de France reste vide jusque en 1984 où les Bleus organisent l’Euro à domicile. La France aborde ce championnat d’Europe comme favori et ne va pas décevoir. Après un premier match gagné de justesse contre le Danemark (1-0), la France écrase ensuite la Belgique (5-0) puis vient à bout de la Yougoslavie (3-2) grâce à deux triplés de Michel Platini. En demi-finale, la France affronte le Portugal à Marseille. Menée d’un but à cinq minutes de la fin des prolongations, les Bleus égalisent, avant de prendre l’avantage dans les derniers instants du match sur une frappe de Platini, consécutive à un rush héroïque de Jean Tigana et remporte le match 3-2. En finale contre l’Espagne, un coup franc de Platini relaché par Luis Arconada débloque un match jusque là verrouillé. Grâce au but marqué en fin de match (2-0) par Bruno Bellone, l’Equipe de France remporte le premier titre majeur de son histoire.
14 ans plus tard, elle organise sa deuxième Coupe du Monde à domicile.  Les Bleus se sortent avec facilité du premier tour : victoires contre l’Afrique du Sud (3-0), l’Arabie saoudite (4-0) et le Danemark (2-1) mais, privés de Zidane suspendu, butent en huitièmes contre le mur défensif du Paraguay et de son excellent gardien de but José Luis Chilavert. Heureusement, la qualification est arrachée (1-0) en prolongation grâce àun but en or de Laurent Blanc et permet aux Bleus de retrouver l’Italie en quart de finale. Au terme de 120 minutes intenses mais sans but (0-0), les deux équipes jouent leur qualification aux tirs au but et la France s’impose (4 T.A.B.3) à la suite d’un penalty raté de Luigi Di Biagio. En demi-finale, la France semble proche de tomber après un but encaissé en début de seconde mi-temps face aux surprenants Croates, mais deux buts du latéral français Lilian Thuram la qualifient (2-1) pour la première finale de son histoire, face au Brésil, pour la fin que tout le monde connait avec la victoire 3-0.
Deux ans plus tard, la France va confirmer son statut de meilleure équipe du monde à l’occasion de l’Euro 2000. Après un premier tour bien maitrisé une victoire contre le Danemark 3-0 et la République tchèque 2-1, puis défaite sans conséquence des remplaçants face aux Pays-Bas 2-3, la France va connaître trois rencontres à haut suspense. En quart de finale, elle rencontre l’Espagne qu’elle bat (2-1), Raúl ratant un pénalty dans les arrêts de jeu. En demi-finale, elle élimine le Portugal sur le même score, grâce au but en or, un penalty transformé par Zidane à la 117e minute. En finale, elle affronte l’Italie. Menée 0-1 dans les arrêts de jeu, la France égalise à la 93ème minute sur un but de Wiltord et arrache les prolongations, durant lesquelles Trezeguet, inscrit d’une reprise de volée puissante le but en or synonyme de victoire finale des Français 2-1. Mais depuis, les Bleus ont enchainé les désillusions avec une élimination précoce en 2002 puis 2004, et une finale perdue en 2006 aux tirs aux buts contre l’Italie, jusqu’a tomber au fond du trou en 2010. Reprise en main par Didier Deschamps en 2012, les Bleus ont retrouvé des couleurs et espèrent bien rejouer les scénarios de 1984 et 1998 en s’imposant à domicile!

Laisser un commentaire

Top