Vous êtes ici
Accueil > Football > La Tunisie veut voir plus loin

La Tunisie veut voir plus loin

En Russie, la Tunisie va participer à sa cinquième phase finale de Coupe du Monde. Mais si les Aigles de Carthage sont régulièrement présent au Mondial, ils ne sont jamais parvenus à passer le premier tour. Et ce n’est pas leur groupe avec la Belgique et l’Angleterre qui leur donne des raisons d’espérer cette année…

L’histoire de la sélection: Indépendante depuis 1957, la Tunisie est souvent apparue en Coupe du Monde ses dernières années. Régulièrement qualifiée pour la Coupe d’Afrique des Nations, elle doit néanmoins attendre 2004 pour obtenir sa seule et unique victoire sur le plan continental, après une victoire face au Maroc en finale. En effet, elle compte 18 participations à la CAN mais dépasse rarement le cap des quarts de finale. En revanche, la Tunisie s’est fait remarquer à ses débuts en Coupe du Monde en 1978, en battant le Mexique 3-1 pour son premier match, devenant par la même occasion la première nation africaine à remporter un match du Mondial. Elle parvient également à tenir en échec les tenants du titre allemands quelques jours plus tard (0-0), mais ne parvient finalement pas à se qualifier après une défaite face à la Pologne. Après 20 ans d’attente, la Tunisie retrouve la Coupe du Monde à l’occasion du Mondial en France. Mais l’aventure tourne court cette fois, puisque les Aigles de Carthage sont renvoyés au pays après deux défaites et un match nul. Le scénario se reproduit en 2002, ou la Tunisie tombe dans le groupe du Japon, pays organisateur. Par la suite, Roger Lemerre est nommé sélectionneur, et va donc permettre à la Tunisie de remporter la CAN 2004, mais pas de faire mieux en Coupe du Monde, puisque la sélection est à nouveau éliminée au premier tour, toujours sans aucun succès. Cet été en Russie, l’objectif sera donc de faire mieux que les années précédentes, avec au moins une victoire contre le Panama. Pour le reste, la Belgique et l’Angleterre semblent largement tenir la corde pour la qualification.

Le joueur clé: Wahbi Khazri. Bien connu en Ligue 1, après avoir évolué à Bastia, Bordeaux, puis en prêt à Rennes, Khazri arrive en sélection avec le statut de cadre du groupe. Né à Ajaccio, il aurait pu jouer pour la France mais a préféré choisir la Tunisie. Très habile de ses pieds, il s’est notamment fait remarqué en Ligue 1 le soir d’un Bordeaux-PSG, ou il parvient à prendre le ballon des pieds de Kevin Trapp, permettant à son club d’accrocher un match nul 2-2. Il appartient actuellement à Sunderland, relégué cette saison en troisième division anglaise, mais ne devrait pas s’attarder dans le Nord de l’Angleterre. Prêté cette année à Rennes, il a réussi une belle saison, avec 9 buts en 24 matchs, et le club breton est très intéressée pour le recruter. Il fera parti des rares joueurs de la sélection à connaitre l’exigence d’un grand championnat, puisque Aymen Abdennour, flamboyant il y a quelques années avec Monaco, n’a même pas été retenu dans la pré-liste, après avoir passé la saison sur le banc marseillais.

 La liste des 23: Gardiens: Aymen Mathlouthi (Al Batin Saoudi/ARS), Farouk Ben Mustapha (Al Shabab Saoudi/ARS), Mouez Hassen (Châteauroux/L2).
Défenseurs: Hamdi Nagguez (Zamalek/EGY), Dylan Bronn (La Gantoise/BEL), Rami Bedoui (Etoile Sportive du Sahel), Yohan Benalouane (Leicester/ANG), Syam Ben Youssef (Kasimpasa/TUR), Yassine Meriah (Club Sportif Sfax), Oussama Haddadi (Dijon), Ali Maaloul (Al Ahli/EGY).
Milieux: Ellyes Skhiri (Montpellier), Mohamed Amine Ben Amor (Al Ahly/ARS), Ghaylene Chalali (Espérance Tunis), Farjani Sassi (Al Nasr Saoudi/ARS), Ahmed Khalil (Club Africain), Seifeddine El Khaoui (Troyes).
Attaquants: Fakhreddine Ben Youssef (Al Ittifak/ARS), Anice Badri (Espérance), Bassem Srarfi (Nice), Wahbi Khazri (Rennes), Naim Sliti (Dijon), Sabeur Khalifa (Club Africain)

Le sélectionneur: Nabil Maâloul

Le pronostic de L’Actu Sport: Éliminé au premier tour

Crédit Photo: AFP

Top