Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > La Roumanie, un rideau de fer

La Roumanie, un rideau de fer

Meilleure défense des éliminatoires, la Roumanie, arrive en France avec l’objectif d’atteindre le 2ème tour. Adversaire des Bleus pour le match d’ouverture, les Tricolores ont déja tenu l’Espagne en échec en mars (0-0) et comptent bien rejouer le même tour à l’Equipe de France.  

Entraineur: Anghel Iordănescu. Ancien joueur du Steaua Bucarest dans les années 70, le roumain a de l’expérience car il est déjà entraineur depuis 30 ans. Il entraine la Roumanie depuis 2014, après l’avoir déja entrainé entre 1993 et 1998 et avoir terminé quart de finaliste du Mondial 1994 aux Etats-Unis. Il qualifie également les Roumains pour la Coupe 1998 ou sa sélection est cette fois éliminé en huitièmes de finale et il décide de partir.

Liste des 23: Gardiens: Ciprian Tatarusanu (Fiorentina/ITA), Costel Pantilimon (Watford/ANG), Silviu Lung (Astra Giurgiu/ROU)
Défenseurs:
Cristian Sapunaru (Pandurii Targu Jiu/ROU), Alexandru Matel (Dinamo Zagreb/SER), Vlad Chiriches (Naples/ITA), Valerica Gaman (Astra Giurgiu/ROU), Dragos Grigore (Al-Sailiya/QAT), Cosmin Moti (Ludogorets Razgrad/BUL), Razvan Rat (Rayo Vallecano/ESP), Steliano Filip (Dinamo Bucarest/ROU)
Milieux:
Mihai Pintilii (Steaua Bucarest/ROU), Ovidiu Hoban (Hapoël Beer Sheva/ISR), Andrei Prepelita (Ludogorets Razgrad/BUL), Adrian Popa (Steaua Bucarest/ROU), Gabriel Torje (Osmanlispor/TUR), Alexandru Chipciu (Steaua Bucarest/ROU), Nicolae Stanciu (Steaua Bucarest/ROU), Lucian Sânmartean (Al Ittihad/Arabie Saoudite)
Attaquants:
Claudiu Keseru (Ludogorets Razgrad/BUL), Bogdan Stancu (Genclerbirligi/TUR), Florin Andone (Cordoba/ESP), Denis Alibec (Astra Giurgiu/ROU)

Le joueur clé: Razvan Rat. Longtemps capitaine de la sélection meme si il a laissé le brassard à Vlad Chiriches pour l’Euro 2016, le défenseur central du Rayo est un élément indispensable de l’équipe. Il a commencé sa carrière avec le FC Rapid Bucarest et quitte 5 ans plus tard la Roumanie pour rejoindre l’ambitieux club ukrainien du Chakhtior Donetsk, club dans lequel il devient années après années un élément essentiel. Il joue également l’Euro 2008 avec la Roumanie. En 2013, il signe un an avec West Ham puis s’engage au Rayo Vallecano.

Le calendrier: France le 10 juin, Suisse le 15 juin, Albanie le 19 juin.

L’histoire de la sélection: La fédération nationale de Roumanie est fondée en 1909. Elle est affiliée à la FIFA depuis 1923. L’équipe nationale roumaine a joué son premier match le 8 juin 1922 contre la Yougoslavie et le gagne 2-1. Elle a participé aux trois premières Coupes du monde mais échouant deux fois en huitièmes de finale en 1934 et 1938.
Après la Seconde Guerre mondiale qui a touché l’Europe, la Roumanie a perdu sa puissance footballistique. Durant cette période, la Roumanie ne s’est qualifiée qu’une fois pour la Coupe du monde, en 1970 au Mexique. En revanche, les Tricolores (surnom de la Roumaine) se qualifient plusieurs fois à l’Euro mais font des performances irrégulière : quarts de finale en 1960 et 1972, huitièmes de finale en 1968, premier tour en 1984.
A partir de 1990, la Roumanie est en renouveau et réussit sa meilleure performance lors de la Coupe du monde 1994 en finissant premier de leur groupe, puis en sortant l’Argentine 3-2 en huitièmes de finale avant de s’incliner aux tirs aux buts face à la Suède. Il se qualifient également pour la Coupe 1998 en France mais sont cette fois éliminé en huitièmes de finale. Dans les années 2000, la Roumanie retombe dans ses travers en se qualifiant seulement pour l’Euro 2008. Mais lors des qualifications pour l’Euro 2016, elle finit meilleure défense des éliminatoires se qualifie grâce à sa deuxième place.

Laisser un commentaire

Top