Vous êtes ici
Accueil > Euro 2016 > Les Champions du Monde Allemands veulent aussi l’Euro

Les Champions du Monde Allemands veulent aussi l’Euro

Championne du Monde en 2014, l’Allemagne ne compte pas s’arrêter là. En effet, même si Joachim Low ne le dit pas publiquement, l’objectif de la Mannschaft est bien de gagner l’Euro. Mais battus en amical par la France, l’Angleterre et même la Slovaquie cette saison, les coéquipiers de Neuer vont devoir hausser leur niveau de jeu pour gagner.

L’entraineur: Joachim Low. Ancien attaquant notamment à Fribourg, Joachim Low est entraineur depuis 1996. Après quelques expériences sur le banc en Allemagne, en Turquie et en Autriche, il devient adjoint de Jürgen Klinsmann pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne. A l’issue de ce Mondial, Klinsmann décide de ne pas prolonger son travail à la tête de l’équipe d’Allemagne en dépit de la 3ème place obtenue. Durant l’été 2006, Löw est ainsi nommé sélectionneur pour les deux prochaines saisons et annonce qu’il veut poursuivre avec la même philosophie de jeu offensif que Klinsmann et lui ont initiée pendant le Mondial allemand et que son but est de gagner l’Euro 2008. Mais si l’Allemagne perd en finale de cet Euro, il est reconduit et atteint de nouveau le dernier carré en 2010 et 2012. Lors de la Coupe du Monde au Brésil, il permet à l’Allemagne de remporter la Coupe du Monde pour la première fois en tant qu’Allemagne réunifiée.

La liste des 23: Gardiens de but: Manuel Neuer (Bayern Munich), Marc-André ter Stegen (FC Barcelone/ESP), Bernd Leno (Leverkusen)
Défenseurs:
Jerome Boateng (Bayern Munich), Mats Hummels (Dortmund), Jonathan Tah (Bayer Leverkusen), Shkodran Mustafi (FC Valence/ESP), Jonas Hector (Cologne), Emre Can (Liverpool/ENG), Benedikt Höwedes (Schalke 04)
Milieux de terrain:
Julian Draxler (Wolfsburg), Sami Khedira (Juventus Turin/ITA), Toni Kroos (Real Madrid/ESP), Thomas Müller (Bayern Munich), Mesut Özil (Arsenal/ENG), Lukas Podolski (Galatasaray/TUR), André Schürrle (Wolfsburg), Bastian Schweinsteiger (Manchester United/ENG), Julian Weigl (Dortmund), Joshua Kimmich (Bayern Munich)
Attaquants:
Mario Gomez (Besiktas/TUR), Mario Götze (Bayern Munich), Leroy Sané (Schalke 04)

Le joueur clé: Manuel Neuer. Troisième au Ballon d’Or 2014, l’Allemand est clairement le meilleur gardien du monde en ce moment. Formé à Schalke 04, où il fait ses débuts en 2006, il s’impose vite comme l’un des meilleurs gardiens de but du championnat allemand. Il est transféré en 2011 au Bayern Munich, pour devenir numéro 1 du plus grand club du pays. Il y remporte de nombreux titres nationaux mais aussi la Ligue des champions en 2013. Vainqueur avec la sélection espoirs du championnat d’Europe en 2009, il fait ses débuts la même année en équipe d’Allemagne avec laquelle il remporte triomphalement la Coupe du monde de 2014, dont il est élu meilleur gardien. Décrit comme un « gardien de but-libéro » pour son style de jeu très avancé, il brille également par ses arrêts réflexes, ses relances et sa capacité à diriger sa défense.

Le calendrier: Ukraine le 12 juin, Pologne le 16 juin, Irlande du Nord le 21 juin

L’histoire de la sélection:  L’Allemagne a une histoire footballistique très riche. Elle a été fondée en 1900 puis intégrée à la FIFA en 1904. En 1934, l’Allemagne réussit une très belle première Coupe du Monde avec une troisième place grâce à une victoire face à l’Autriche avant de sombrer 4 ans après, avec une élimination dès son entrée dans la compétition.  C’est en 1954 que l’équipe nationale refoule les terrains d’une Coupe du Monde, mais l’Allemagne est divisée en deux avec d’un côté l’Allemagne de l’Ouest qui fut considérée comme la vraie équipe nationale et de l’autre l’Allemagne de l’Est. Cette situation se déroulera jusqu’en 1989, à la chute du mur de Berlin. Humiliée au premier tour 8-3 face à la Hongrie, l’Allemagne de l’Ouest se reprend bien, puisque à la surprise générale, c’est bien elle qui soulève le trophée après une victoire contre cette même équipe d’Hongrie en finale, 3-2, et remporte son premier trophée majeur. Après un quart de finale en 1962 perdu face à la Yougoslavie 0-1, les Allemands vont être finalistes de la Coupe du Monde 1966, mais perdre face à l’Angleterre (4-2 a.p). Ils seront ensuite troisième lors de la Coupe du Monde 1970. En 1972, la RDA va remporter l’Euro en battant l’URSS 3-0 en finale. Puis, les allemands de l’Ouest vont également remporter la Coupe du Monde 1974 grâce à une victoire face aux Pays-Bas 2-1. Dans le même temps, les Allemands de l’Est remporteront un titre olympique. L’Allemagne n’a jamais été aussi forte et va continuer à l’être puisqu’elle se hisse en finale de la Coupe du Monde en 1982 et 1986, mais s’incline face aux Italiens puis face aux Argentins. Mais, les Allemands vont se venger en 1990, en battant l’Argentine 1-0 lors de la finale 1990.
La période de réunification de l’Allemagne va marquer le début du déclin de la Mannschaft. Après des échecs à l’Euro 1992 puis au Mondial 1994, l’Allemagne va tout de même remporter l’Euro 1996 face à la République Tchèque mais aura ensuite une période de 18 ans sans titre. Défaite en quart de finale du Mondial 1998, puis élimination au premier tour lors des des Euro 2000 et 2004. L’Allemagne commencera à retrouver sa splendeur à l’occasion du Mondial 2006 qu’elle organisera à domicile. Ainsi, lors du premier tour, l’Allemagne termine première de son groupe avec 9 points, en ayant remporté ses trois matchs de poule contre le Costa Rica, la Pologne et l’Équateur. Elle remporte ensuite son huitième de finale contre la Suède et se retrouve opposée en quart à l’Argentine. Menée au score, elle refait son retard dans les dernières minutes avant de l’emporter finalement aux tirs au buts. L’Allemagne atteint alors le dernier carré, mais s’incline 2-0 en demi-finale contre l’Italie. Quatre jours plus tard, la Mannschaft sera tout de même troisième après avoir battu le Portugal 3-1. Reprise par Joachim Low, l’Allemagne ira de nouveau en demi-finale en 2010 et 2012. Puis en 2014, l’Allemagne va au Brésil pour disputer sa seizième Coupe du Monde d’affilée. Elle va aller tranquillement en finale après avoir éliminé l’Algérie puis la France, avant d’humilier le Brésil 7-1, un score qui restera dans l’histoire du foot. Lors de la finale elle bat l’Argentine 1-0 grace à un but de Mario Gotze en prolongation. Lors des éliminatoires 2016, elle se fait surprendre par la Pologne et l’Irlande mais termine finalement première de son groupe et visera une nouvelle victoire en France.

Laisser un commentaire

Top